145.C0 Techniques de bioécologie

Programme exclusif dans la grande région métropolitaine
DURÉE : 3 ANS
NOMBRE D’HEURES : 2700
Ce programme fait l’objet de plusieurs ententes DEC-BAC.

Conditions d’admission

Répondre aux conditions générales d’admission.

Critères de sélection

Réussite des cours suivants :

  • Chimie de la 5e secondaire (051504) ou Chimie 534
  • Mathématique, séquence Technico-sciences de la 5e secondaire (064506) ou Sciences naturelles de la 5e secondaire (065506) ou Mathématique 436.

Qualité du dossier scolaire, test écrit et entrevue.

Accueil

Programme en bref

PrésentationProfilParticularités

Présentation

En étudiant en Techniques de bioécologie au cégep de Saint-Laurent, vous vivrez une expérience pédagogique unique dans le domaine de la biologie, et ce, tant en milieu naturel qu’en laboratoire. Vous effectuerez des activités d’inventaire de la faune et de la flore, ainsi que des analyses en laboratoire toujours dans une volonté de conservation et d’exploitation rationnelle et durable des ressources naturelles.

En choisissant le cégep de Saint-Laurent, vous pourrez :

  • participer à une grande variété d’activités : analyses en laboratoire, inventaire en milieu naturel, travail d’aménagement, planification et gestion logistique des travaux;
  • effectuer un stage crédité, réaliser des projets et faire des sorties en milieu naturel;
  • découvrir le travail en laboratoire : analyse, contrôle de qualité, culture, entretien et préparation d’animaux de recherche, etc.;
  • planifier et réaliser des études en milieu naturel : inventaire forestier, caractérisation de cours d’eau, de lacs et de littoral marin, récolte d’algues, de plancton, de végétaux, d’insectes et d’invertébrés benthiques, captures et mesures d’amphibiens, de poissons, d’oiseaux et de petits mammifères, etc.;
  • contribuer à la conservation et à l’exploitation rationnelle et durable des ressources naturelles;
  • suivre une formation scientifique avec des enseignants et enseignantes hautement spécialisés;
  • développer un sentiment d’appartenance à un milieu et côtoyer des gens passionnés;
  • étudier dans un environnement stimulant et propice à la pratique de plusieurs exercices techniques en lien avec votre formation.

Profil

Ce programme est pour vous si :

  • vous vous intéressez à la biologie, à l’environnement, à la faune et à la flore;
  • vous voulez comprendre les différents écosystèmes;
  • vous avez un intérêt pour la conservation et la préservation des ressources naturelles;
  • vous aimez être en contact avec la nature et souhaitez travailler en milieu naturel;
  • vous avez le goût de travailler en laboratoire et effectuer de la recherche;
  • vous vous intéressez à la biodiversité et à la gestion intégrée du territoire.

Particularités

  • Plusieurs laboratoires de pointe et une animalerie de grande qualité
  • Formation équilibrée, axée sur la théorie et sur la pratique
  • Plusieurs travaux et sorties en milieu naturel (Estrie, Lanaudière, Bas-Saint-Laurent, etc.)
  • Nombreuses activités scientifiques parascolaires (conférences, Semaine de l’environnement, sorties en milieu naturel, voyages à l’étranger et concours provinciaux)
  • Projet de fin d’études personnalisé
  • Stages de fin d’études diversifiés (au Québec, au Canada ou à l’étranger)
  • Plusieurs ententes DEC-BAC et passerelles universitaires
  • Certification officielle de «Bonnes pratiques animales » du Conseil canadien de protection des animaux (CCPA)

grille de cours

1ère session2e session3e session4e session5e session6e sessionComplémentaires

1ère session

FORMATION GÉNÉRALE A B C
Écriture et littérature 2 2 3
Philosophie et rationalité 3 1 3
Santé et éducation physique 1 1 1
FORMATION SPÉCIFIQUE
Chimie générale 2 1 2
Biologie cellulaire 3 1 2
Méthode scientifique 1 3 1
Instrumentation en écologie 1 3 1
Zoologie 2 3 2

A Cours théorique, B Laboratoire ou stage, C Travail personnel

Exemple d’horaire

FRANÇAIS 1 – Écriture et littérature

601-101-MQ

Ce premier cours de la séquence de quatre cours de français est une initiation aux méthodes d’analyse littéraire à partir de quelques grandes œuvres du corpus français, du Moyen Âge à 1899. L’acquisition de cette compétence permet à l’étudiant d’aborder la littérature par l’observation minutieuse et méthodique de la manifestation la plus concrète de cet art : le texte littéraire, c’est-à-dire par le contact avec la langue dans sa forme la plus travaillée et la plus achevée. Cet exercice contribue également à enrichir sa culture puisqu’il lui impose d’établir des liens entre textes, courants littéraires et contextes sociohistoriques. L’apprentissage des divers procédés d’écriture affine sa sensibilité aux nuances, à la portée des mots et des phrases. De plus, les nombreuses rédactions lui fournissent l’occasion de parfaire son expression écrite.

PHILOSOPHIE ET RATIONALITÉ

340-101-MQ

Le cours vise à initier l’étudiant ou l’étudiante à la pratique de la philosophie à partir d’un contexte spécifique, soit celui de l’émergence et du développement de la rationalité occidentale. La lecture des philosophes de la tradition gréco-latine constitue en ce sens une excellente initiation à la spécificité des questions philosophiques et à la méthode utilisée pour les résoudre. Par ce premier cours, nous visons à rendre les étudiants et étudiantes plus autonomes dans leur réflexion et à leur transmettre un ensemble de connaissances à propos des problématiques et des enjeux philosophiques.

SANTÉ ET ACTIVITÉ PHYSIQUE

ENSEMBLE 1

Analyser sa pratique de l’activité physique au regard des habitudes de vie favorisant la santé. Les cours de cet ensemble portent sur le rapport entre la condition physique, un mode de vie sain et actif et la santé. L’étudiant doit expérimenter une ou quelques activités physiques et les mettre en relation avec ses capacités d’adaptation à l’effort, ses besoins de changement ou de maintien de sa condition physique, sa motivation, ses habitudes de vie et les connaissances en matière de prévention de manière à faire un choix pertinent et justifié d’activités physiques.

CHIMIE GÉNÉRALE

202-710-SL

Stœchiométrie. Structure interne de la matière (atomes, composés). Unités de mesure. Tableau périodique. Liaisons chimiques, polarité des liaisons et molécules, structure moléculaire et interactions intermoléculaires. État liquide et diagramme de phases. Nomenclature en chimie inorganique.

BIOLOGIE CELLULAIRE

101-701-SL

Origine de la vie. Types de cellules (procaryote et eucaryote : végétale et animale). Molécules chimiques du vivant. Structures cellulaires. Métabolisme (respiration cellulaire). Synthèse des protéines. Réplication de l’ADN. Division cellulaire (mitose et méiose). Génétique. Niveau d’organisation. Tissus. Histologie. Microscopie.

MÉTHODE SCIENTIFIQUE

145-105-SL

Démarche scientifique et résolution de problèmes. Chiffres significatifs. Précision, exactitude, sensibilité des appareils (de terrain et de laboratoire). Guides méthodologiques de rédaction d’un rapport scientifique, d’un cahier de laboratoire et d’un carnet de terrain WORD. Bonnes pratiques de laboratoire (BPL). Accidents et premiers soins. SIMDUT. Travail d’un technicien en bioécologie.

INSTRUMENTATION EN ÉCOLOGIE

145-101-SL

Initiation aux instruments de terrain (terrestre et aquatique). Survie en milieu naturel. Cartographie et orientation. Éthique professionnelle, santé et sécurité sur le terrain. Orientation et déplacement sur un plan d’eau.

ZOOLOGIE

101-702-SL

Prodozoaires. Évolution du règne animal des éponges aux mammifères : adaptations, cycle de vie, habitat, caractéristiques anatomiques et morphologiques des principaux taxons. Dissections de spécimens types.

2e session

FORMATION GÉNÉRALE A B C
Littérature et imaginaire 3 1 3
L’être humain 3 0 3
Activité physique 0 2 1
FORMATION SPÉCIFIQUE
Bioinformatique 1 2 2
Instrumentation en laboratoire 1 4 2
Biologie végétale 3 2 2
Taxonomie des invertébrés 1 2 1
Physiologie animale 3 3 3

A Cours théorique, B Laboratoire ou stage, C Travail personnel

Exemple d’horaire

FRANÇAIS 2 – Littérature et imaginaire

601-102-MQ

La dissertation explicative est la deuxième compétence que devra acquérir l’étudiant du niveau collégial. Elle élargit le champ d’observation de l’étudiant à la représentation du monde proposée par des textes littéraires de différents genres, textes tirés de la littérature francophone hors Québec de 1900 à nos jours. Tout comme pour l’analyse littéraire, l’étudiant doit mettre de côté son opinion, sa subjectivité, son « vécu » et s’exercer à l’observation objective des textes. La confrontation des représentations du monde des textes littéraires avec celle qui s’ébauche dans son esprit contribuera à développer sa pensée. Ainsi, il arrivera mieux préparé au troisième cours.

L’ÊTRE HUMAIN

340-102-MQ

Le cours vise à caractériser, comparer et discuter des conceptions philosophiques de l’être humain. Il offre une réflexion sur nos connaissances de l’être humain, sa nature, sa place dans le monde et sa finalité. Le cours doit présenter différentes conceptions philosophiques de l’être humain à partir du contexte historique de la modernité et de la contemporanéité et apprendre à l’étudiant ou à l’étudiante à les comparer entre elles à l’aide d’un thème de référence. Enfin, l’étudiante ou l’étudiant sera amené à porter un jugement critique sur ces conceptions.

EFFICACITÉ ET ACTIVITÉ PHYSIQUE

ENSEMBLE 2

Améliorer son efficacité lors de la pratique d’une activité physique. Les cours du second ensemble concernent le processus d’amélioration de l’efficacité dans la pratique d’une activité physique, par l’intermédiaire d’une démarche de planification et d’application par objectifs, et ce, dans le contexte d’une activité sportive d’expression ou de plein air. Dans ce cadre, l’étudiant doit faire un relevé initial et évaluer ses habiletés et ses attitudes dans la pratique d’une activité physique, se fixer des objectifs, expérimenter une démarche visant l’amélioration de ses habiletés motrices, des techniques ou des stratégies complexes et interpréter les progrès réalisés.

BIOINFORMATIQUE

145-215-SL

Gestion de l’information. Excel, PowerPoint, logiciel de cartographie (ArcGIS), traitement d’images.

INSTRUMENTATION EN LABORATOIRE

145-205-SL

Principe de fonctionnement et utilisation des principaux outils, appareils et méthodes utilisés en laboratoire: instruments de volumétrie, préparation de solutions et de dilutions, balances, pH-mètre, méthodes de séparation gravimétrique (floculation, précipitation, sédimentation, décantation, centrifugation, filtration) et spectrophotométrie. Préparation d’un schéma intégrateur à partir d’un protocole. Respect des BPL. Contrôle de qualité (QC), assurance qualité (QA) et normes.

BIOLOGIE VÉGÉTALE

101-703-SL

Anatomie, morphologie et physiologie des végétaux et des mycètes. Caractérisation de la cellule végétale, identification des tissus, morphologie des différents organes, assimilation, photosynthèse, reproduction. Caractérisation des cellules de champignons, reproduction (sexuée et asexuée), importance écologique. Relations symbiotiques : Rhizobium-légumineuses, mycorhizes, lichens.

TAXONOMIE DES INVERTÉBRÉS

145-602-SL

Description et identification des invertébrés : caractères morphologiques, habitat, cycle de vie, rôles écologiques, utilisation en recherche et techniques d’élevage. Élevage d’insectes.

PHYSIOLOGIE ANIMALE

101-704-SL

Anatomie et physiologie des différents systèmes d’un organisme animal (nerveux, endocrinien, cardiovasculaire, respiratoire, excréteur, digestif, génital, musculaire, osseux, tégumentaire, thermorégulation), principalement sur les espèces les plus fréquemment rencontrées par le technicien. Histologie et expérimentation.

3e session

FORMATION GÉNÉRALE A B C
Littérature québécoise 3 1 4
Anglais 1 2 1 3
Complémentaire
FORMATION SPÉCIFIQUE
Chimie en milieu aqueux 2 2 2
Microbiologie et immunologie 2 2 2
Taxonomie des végétaux 2 2 2
Techniques d’inventaire écologique 1 4 1
Écologie et aménagement 2 1 2

A Cours théorique, B Laboratoire ou stage, C Travail personnel

Exemple d’horaire

FRANÇAIS 3 – Littérature québécoise

601-103-MQ

Dans ce troisième cours de français, l’élève aura à développer la compétence de la dissertation critique. Il devra étudier les principales caractéristiques thématiques et stylistiques appartenant à la littérature québécoise des origines jusqu’en 1979. Ces éléments seront analysés par rapport au contexte sociohistorique duquel les œuvres sont issues. Ce cours prépare à l’épreuve ministérielle de français.

COMMUNICATIONS DE BASE 1

604-100-MQ

Ce cours s’adresse aux étudiants qui peuvent comprendre un langage très simple et qui peuvent s’exprimer dans des contextes assez limités. Il vise à développer chez les étudiants la capacité à comprendre et exprimer des messages simples en anglais.

COMPLÉMENTAIRE

Chaque programme comprend deux cours complémentaires. Vous devez choisir des cours qui ne sont pas offerts dans votre programme d’études ou en lien avec celui-ci (voir la liste présentée sous l’onglet Complémentaires).

CHIMIE EN MILIEU AQUEUX

202-711-SL

Concentrations et dilutions. Solubilité. Propriétés colligatives. Équilibre chimique : vitesse de réaction et constante d’équilibre. Oxydoréduction. Eau, acides et bases. Solutions tampons. Chimie de l’environnement aquatique.

MICROBIOLOGIE ET IMMUNOLOGIE

145-306-SL

Introduction à la microbiologie. Bactériologie : morphologie et physiologie de la cellule bactérienne, reproduction et culture, méthodes de contrôle. Virologie : morphologie des virus, cycle de reproduction et culture. Immunologie : défenses non spécifiques et spécifiques, relation antigène-anticorps, tests de laboratoire. Travail aseptique et techniques de base en microbiologie.

TAXONOMIE DES VÉGÉTAUX

145-303-SL

Identification des végétaux et champignons macroscopiques du Québec : utilisation des clés taxonomiques, principales caractéristiques des grandes familles, caractères morphologiques, écologie. Montage d’un herbier.

TECHNIQUES D’INVENTAIRE ÉCOLOGIQUE

145-301-SL

Mesures de paramètres biotiques et abiotiques en milieu naturel (terrestre et aquatique). Techniques de prélèvement d’organismes. Matériel de terrain lié à l’écologie animale et végétale (pièges, télémétrie, etc.). Gestion et entretien du matériel. Compréhension et application de plan d’inventaire. Pédologie et géologie.

ÉCOLOGIE ET AMÉNAGEMENT

145-308-SL

Introduction à l’écologie (écosystème, communauté, population, chaîne alimentaire). Relations entre les organismes vivants et dynamique des populations. Organismes, associations et paramètres légaux liés à l’environnement et à l’intervention en milieu naturel. Introduction à l’aménagement écosystémique (milieu terrestre et aquatique). Biodiversité.

4e session

FORMATION GÉNÉRALE A B C
Français propre au programme 2 2 2
Anglais 2 2 1 3
FORMATION SPÉCIFIQUE
Introduction à la biochimie 2 3 2
Biostatistique 2 2 2
Biologie aquatique et marine 2 2 2
Introduction aux animaux d’expérimentation 2 3 2
Taxonomie des vertébrés 2 3 2

A Cours théorique, B Laboratoire ou stage, C Travail personnel

Exemple d’horaire

FRANÇAIS PROPRE AU PROGRAMME

601-GN…-SL

Le quatrième cours de français s’intéresse notamment à des problématiques liées au champ d’étude de l’étudiant. Puisés dans la littérature québécoise contemporaine, c’est-à-dire de 1980 à nos jours, les textes à l’étude sont liés au champ d’études sur le plan des thèmes et des idéologies. L’étudiant sera appelé à produire différents types de discours oraux et écrits (informatif, expressif et critique) qui devront tenir compte des composantes de la communication dans ses dimensions littéraire, rhétorique, sociologique, linguistique.

COMMUNICATIONS DE BASE 2

604-GNA-SL

Ce cours s’adresse aux étudiants ayant réussi le 604-104. Il vise à développer chez les étudiants la capacité à communiquer en anglais de façon simple en utilisant des formes d’expression d’usage courant.

INTRODUCTION À LA BIOCHIMIE

202-712-SL

Notions de chimie organique : nomenclature, réactivité chimique, stéréochimie, isomérie. Études des groupements fonctionnels utiles à la biochimie. Biochimie structurale : acides aminés, protéines enzymes, glucides et lipides. Techniques d’analyse en laboratoire.

BIOSTATISTIQUE

201-720-SL

Population et échantillon. Mesures de tendance centrale. Mesures de dispersion. Représentation graphique de résultats, coefficient de corrélation et de régression. Probabilités. Tests statistiques : Fisher, Student, Chi-carré. Analyses statistiques de problèmes appliqués à la biologie.

BIOLOGIE AQUATIQUE ET MARINE

145-407-SL

Paramètres physico-chimiques et organismes vivants du milieu aquatique (eaux douces et salées). Hydrologie, bassins versants. Aquaculture. Production d’algues. Entretien d’aquariums.

INTRODUCTION AUX ANIMAUX D’EXPÉRIMENTATION

145-404-SL

Éthique liée aux animaux d’expérimentation (sur le terrain et en milieu fermé) et normes du CCPA (Conseil canadien de protection des animaux). Techniques de contention, injections, prélèvements d’échantillons sur des animaux vivants. Entretien et bien-être des animaux en animalerie. Zoonoses.

TAXONOMIE DES VERTÉBRÉS

145-402-SL

Description et identification des vertébrés du Québec (poissons, amphibiens, reptiles, oiseaux, mammifères) : caractères morphologiques, habitat, rôles écologiques, enjeux actuels.

5e session

FORMATION GÉNÉRALE A B C
Éthique : propre au programme 3 0 3
Intégration de l’activité physique à son mode de vie 1 1 1
Complémentaire
FORMATION SPÉCIFIQUE
Initiation au projet 1 3 3
Microbiologie appliquée 3 2 3
Techniques de biologie aquatique et marine 1 3 2
Analyse écosystémique 1 4 2
Insectes et arthropodes 2 2 2

A Cours théorique, B Laboratoire ou stage, C Travail personnel

Exemple d’horaire

ÉTHIQUE : PROPRE AU PROGRAMME

340-GNE-SL

L’objectif du cours est d’initier l’étudiant ou l’étudiante à la réflexion philosophique dans les domaines de l’éthique et de la politique. Il a pour visée de permettre à l’étudiant ou à l’étudiante de se situer de façon critique par rapport aux problèmes éthiques et politiques de la société contemporaine.

AUTONOMIE ET ACTIVITÉ PHYSIQUE

ENSEMBLE 3

Démontrer sa capacité à prendre en charge sa pratique de l’activité physique dans une perspective de santé. Les cours du troisième ensemble visent à amener l’étudiant à intégrer à son mode de vie une activité physique de façon à en retirer les effets bénéfiques sur sa condition et sa santé, notamment par une meilleure gestion des facteurs facilitant cette intégration. D’une part, pendant les heures-contact, l’étudiant applique les acquis des deux premiers ensembles par une pratique régulière et suffisante de l’activité physique, dans une perspective de santé, et par la planification, la réalisation et l’évaluation d’un programme personnel d’activités physiques. D’autre part, l’étudiant a l’occasion de mettre en pratique et de valider ce programme sous la supervision de son professeur. De plus, les heures allouées au travail personnel permettent à l’étudiant de réaliser des travaux théoriques, d’améliorer son niveau de pratique de l’activité physique et d’acquérir de saines habitudes de vie.

COMPLÉMENTAIRE

Chaque programme comprend deux cours complémentaires. Vous devez choisir des cours qui ne sont pas offerts dans votre programme d’études ou en lien avec celui-ci (voir la liste présentée sous l’onglet Complémentaires).

INITIATION AU PROJET

145-509-SL

Conception d’un projet de recherche en biologie : buts, hypothèses, recherche d’informations scientifiques, élaboration d’un protocole et d’un échéancier, prévision des ressources matérielles et financières nécessaires à la réalisation du projet, processus d’achat de matériel, préparation des tableaux pour récolter les données. Unité expérimentale et dispositifs. Fraudes scientifiques. Travail en équipe et communication orale.

MICROBIOLOGIE APPLIQUÉE

145-506-SL

Microbiologie de l’environnement (air, eau, sol). Cycles biogéochimiques (C, N, S, P). Écologie microbienne. ADN et manipulations génétiques. Préparation du matériel de laboratoire. Analyses microbiologiques d’échantillons. Isolement, purification et identification de bactéries.

TECHNIQUES DE BIOLOGIE AQUATIQUE ET MARINE

145-507-SL

Inventaire de l’environnement dulcicole et marin à l’aide d’appareils et de méthodes appropriés. Planification du travail de terrain en milieu aquatique, gestion du temps et du matériel. Mesures de paramètres abiotiques, prélèvements et identification d’organismes. Travail en équipe. Analyse des données.

ANALYSE ÉCOSYSTÉMIQUE

145-501-SL

Diagnose écologique à partir d’une problématique en milieu naturel. Élaboration d’un plan d’inventaire. Mesures de paramètres abiotiques, prélèvements et identification d’organismes. Gestion du temps et du matériel. Travail en équipe. Analyse des données.

INSECTES ET ARTHROPODES

145-202-SL

Description et identification des insectes et arthropodes : caractéristiques morphologiques, cycle de vie, reproduction, habitat, importance écologique et économique. Montage d’une collection, d’insectes.

6e session

FORMATION GÉNÉRALE A B C
FORMATION SPÉCIFIQUE
Réalisation de projet 1 3 2
Initiation à la biotechnologie 1 4 3
Production végétale 1 3 2
Écotoxicologie et problématiques environnementales 2 3 2
Stage 1 10 1

A Cours théorique, B Laboratoire ou stage, C Travail personnel

Exemple d’horaire

RÉALISATION DE PROJET

145-609-SL

Expérimentation du projet de recherche planifié dans le cours Initiation au projet. Prise de données. Analyses biostatistiques. Présentation des résultats. Communication orale et rédaction d’un rapport scientifique complet.

INITIATION À LA BIOTECHNOLOGIE

145-606-SL

Culture cellulaire. Biologie moléculaire (extraction d’ADN, digestion par des enzymes de restriction, électrophorèse sur agarose). Courbe de croissance, temps de génération et transformation bactérienne. Techniques de pointe en laboratoire de biologie.

PRODUCTION VÉGÉTALE

145-603-SL

Culture de végétaux en environnement contrôlé. Production de protoplastes. Culture in vitro. Mycorhization. Techniques de bouturage, germination et production de semis. Fertilisation et irrigation. Analyse de substrat. Calendrier de production.

ÉCOTOXICOLOGIE ET PROBLÉMATIQUES ENVIRONNEMENTALES

145-518-SL

Actions et interactions des facteurs biotiques et abiotiques des communautés et écosystèmes du Nord-Est américain. Problématiques environnementales au Québec. Écologie urbaine et développement durable. Écotoxicologie.

STAGE

145-610-SL

Recherche d’emploi : portfolio, CV, lettre de présentation, entrevue, outils de recherche d’emploi. Insertion en milieu de travail d’une durée de cinq semaines dans un domaine de la biologie selon les habiletés et intérêts de l’étudiant.

Complémentaires

Arts

  • Initiation au dessin
  • Initiation à la peinture
  • Cinéma hollywoodien
  • Cinéma de la réalité
  • Instrument piano
  • Théâtre
  • Philosophie de l’art
  • Initiation pratique au ballet contemporain
  • Atelier de création littéraire

Environnement

  • Exploration de la nature
  • Enjeux environnementaux
  • La philosophie de l’environnement

Langues

  • Espagnol 1
  • Espagnol 2
  • Espagnol 3
  • Allemand 1
  • Allemand élémentaire II
  • Arabe 1
  • Arabe 2

Sciences de la nature

  • La chimie dans votre assiette
  • Introduction à l’astronomie
  • Les technologies d’aujourd’hui, celles de demain et leurs enjeux

Sciences humaines

  • Psychologie de la santé mentale
  • Psychologie de la sexualité
  • Amérique, enjeux et débats
  • Montréal underground et méconnu
  • Actualité internationale


Galerie

Activités

ProjetsStagesParascolaires

Projets

Au fil des ans, le dynamisme, l’originalité et la rigueur de nos étudiants et étudiantes ne se démentent pas! À preuve, dans le cadre des deux cours Initiation au projet et Réalisation de projet, offerts en fin de programme, ils doivent réaliser un projet de recherche dans un domaine de leur choix, tel que :

  • l’écologie,
  • l’écotoxicologie,
  • l’environnement,
  • la microbiologie,
  • la production végétale.

Ces projets, menés selon la démarche scientifique, s’intéressent, entre autres, aux bactéries, végétaux, algues, mycètes et animaux (invertébrés, amphibiens, reptiles, poissons, oiseaux et mammifères) et permettent aux étudiants et étudiantes de s’initier au domaine de la recherche.

Chaque année, en avril, les étudiants et étudiantes présentent à la communauté collégiale les résultats de leur recherche lors du colloque En quête de sciences, une activité organisée par les enseignants et enseignantes qui encadrent les étudiants durant leurs travaux.

Les résumés des projets des dernières années sont publiés dans les revues suivantes :

De plus, chaque année, l’excellence des projets réalisés par les étudiants et étudiantes du programme Techniques de bioécologie permet à plusieurs d’entre eux d’être honorés lors de différents concours provinciaux.

Stages

En fin de programme, les étudiants et étudiantes effectuent un stage de 5 semaines dans diverses régions du Québec, certains davantage liés au travail de laboratoire alors que d’autres sont plutôt axés sur le travail de terrain, tels que :

  • jardins zoologiques et botaniques
  • animaleries de recherche
  • centres de recherche (biologie végétale, animale, aquatique ou marine, entomologie, microbiologie, toxicologie, etc.)
  • centres d’interprétation de la nature
  • établissements scolaires (de niveau secondaire, collégial ou universitaire)
  • organismes gouvernementaux et parapublics
  • firmes de consultation en environnement
  • pourvoiries et parcs
  • foresterie
  • laboratoires d’analyses, etc.

Parascolaires

Mingan
Rimouski
Vénézuela
  • Vénézuela
  • Vénézuela
  • Mingan
  • Rimouski

Honneurs

Honneurs
Recherche collégiale 2015-2016Recherche collégiale 2014-2015Recherche collégiale 2013-2014Recherche collégiale 2011-2012

Recherche collégiale 2015-2016

Prix de l’Association pour la recherche collégiale (ARC) : 2e prix

Julien Labrie et Carol-Anne Rochefort du programme Techniques de bioécologie ont mérité le prix de l’Association pour la recherche collégiale. Ce sont les 14es à recevoir un prix comme étudiants ou étudiantes du Collège. De plus, il s’agit de la 11e année consécutive où de nos étudiants et étudiantes en bioécologie méritent des honneurs à l’ARC.

Recherche collégiale 2014-2015

Pour une 10e fois, Saint-Laurent remporte les honneurs aux prix de l’ARC

Pour une dixième année consécutive, le Collège se démarquent au concours des prix étudiants de l’Association pour la recherche au collégial (ARC). Cette année, Carol-Ann Villeneuve, du programme Techniques de bioécologie, a raflé le premier prix au Colloque de l’ARC qui avait lieu le 27 mai dernier. Lyne Duhaime et Dominique Dufault, respectivement enseignant et enseignant au Département de biologie ont su encadrer, soutenir et encourager l’étudiante tout au long de son projet.

Concours « Délirium durable » : des étudiants et étudiantes en bioécologie

Plusieurs de nos étudiants et étudiantes ont fait bonne figure lors de la 16e édition du concours Délirium durable, organisé par le Centre d’études en responsabilité sociale et écocitoyenne (CÉRSÉ), avec la collaboration du Collège de Rosemont et de l’Association québécoise pour la promotion de l’éducation relative à l’environnement (AQPERE). Nadia Lemay et à Camille Brisson se sont vu décerner le Prix de l’innovation avec leur projet « Désalinisation d’une eau salée par culture hydroponique à l’aide d’Avicennia germinans ».
Jonathan Allaire et Dominique Adam ont gagné le Prix des retombées pour leur projet «L’efficacité de la biofiltration soumise aux fluctuations de températures». Marie-Hélène Picard, Sarah Boureghda, Jessica Daignault et Todor Minchev ont remporté le Prix de la collaboration pour leur projet « Les chauves-souris débarquent en ville ».

Recherche collégiale 2013-2014

Le concours de l’ARC remporté par le Cégep

Marie-Claude Delarosbil, une finissante en Techniques de bioécologie,a fini en première place aux Prix étudiants de l’Association pour la recherche au collégial grâce à son projet novateur intitulé Étude comparative d’absorption des sels de voirie par Typha et Spartina en marais filtrant, réalisé en collaboration avec Julien Scheggia. Le cégep de Saint-Laurent se démarquait à ce concours pour la neuvième année consécutive.

Des prix pour deux équipes à Délirium durable

Deux équipes du Cégep se sont distinguées au concours collégial Délirium durable, un lieu de rencontres sur l’environnement. Victor Labrèche, Émile Lalonde, Marie-Anne Rioux, Marie-Anne Viau et Frédéric Viau ont remporté un prix dans la catégorie parapédagogique pour La tribu phytorevitalisante sans compromis, tandis que Marie-Claude Delarosbil et Julien Scheggia ont obtenu le Prix de la collaboration de la catégorie pédagogique pour leur Étude comparative d’absorption des sels de voirie par Typha et Spartina en marais filtrant.

Recherche collégiale 2011-2012

ARC : les trois premiers prix!

Le premier prix a été remis à Ariane Paquin et Alexandre Fouillet pour leur projet portant sur la biométhanisation à l’aide de déchets organiques générés par le cégep de Saint-Laurent. Maxime Gauthier et Daniel Auger ont reçu le deuxième prix pour leur projet sur l’effet d’un pesticide sur la renouée japonaise (une plante). Enfin, le troisième prix a été décerné à Florence Bélanger et Fanny Gagné pour leur projet ayant trait à l’effet bactéricide de deux huiles essentielles. Tous ces projets ont été réalisés sous la supervision de Dominique Dufault, Lyne Duhaime et Marie-Josée Gauvin.

Diplômés
Technicien de la fauneEntomologisteÉducatriceTechnicien en travaux pratiquesTechnicienne en andrologieAgronome

Technicien de la faune

Technicien de la faune – fauconnier

alexandre_st-louis

Alexandre St-Louis (2011)

Alexandre a manifesté son intérêt pour les oiseaux de proie dès son admission dans le programme. Pendant son stage de fin d’études, il a reçu son permis d’apprenti fauconnier. Après une année de travail avec les oiseaux de proie, il a obtenu son permis de fauconnier. Un apprenti ne peut posséder qu’un seul oiseau de proie, contrairement au fauconnier confirmé. Le permis, renouvelable annuellement, est nécessaire pour travailler avec les oiseaux de proie. Alexandre a été embauché par l’entreprise à la suite de son stage et il y travaille toujours.

« Ce que j’aime le plus de mon travail, c’est la connexion avec la nature. Je travaille en équipe avec mon oiseau et je tente de lui donner l’avantage sur ses proies. »

Entomologiste

Entomologiste

etienne_normandin-leclerc

Étienne Normandin-Leclerc, MSc. (2009)

Passionné d’entomologie depuis son tout jeune âge, Étienne a su se démarquer dès ses débuts en étant tuteur pour la collection entomologique. Suite à l’obtention de son diplôme, il a poursuivi ses études au baccalauréat à l’Université du Québec à Montréal, puis à la maîtrise en entomologie, offerte en collaboration entre les universités Laval et McGill.

Très bon vulgarisateur, Étienne a fondé sa propre entreprise AnimaNature, qui propose des animations pour sensibiliser les gens à l’environnement et aux petites bestioles. L’entrepreneur a aussi fondé Walter et Wallace, une boutique en ligne d’articles liés à l’entomologie et, avec un associé, La Ferme d’insectes, qui fait la promotion de l’entomophagie. Présentement, Étienne travaille comme coordonnateur de la collection d’insectes de l’Institut de recherche en biologie végétale de l’Université de Montréal.

« J’ai toujours voulu ressembler à Georges Brossard. Un entomologiste connu et influent comme lui, ça m’a toujours fasciné. Personne ne pourra le remplacer, mais j’aspire à devenir un entomologiste accompli et une référence au Québec par mes implications dans plusieurs sphères du domaine et par ma passion contagieuse. »

Éducatrice

Éducatrice et vulgarisatrice

marie-andree_hunter

Marie-Andrée Hunter (2006)

Après son stage, Marie-Andrée a été embauchée au zoo de Granby. Son travail consiste à sensibiliser le public à la conservation des animaux. Elle a élaboré des programmes éducatifs pour le grand public et pour des clientèles particulières. Elle a travaillé sur différents projets comme les camps de ZooRRRRR du Zoo de Granby, ainsi que l’activité Zoo la nuit. De plus, elle est mandatée pour les programmes d’entraînement et d’enrichissement des animaux ambassadeurs (animaux qui servent à la sensibilisation auprès du public).

Très bonne vulgarisatrice, Marie-Andrée a participé à différents tournages comme 100% Animal et La vie en Estrie, ainsi qu’à des reportages dans des journaux tels que La Voix de l’Est et Le journal de Chambly et la revue Animal.

« Les enseignants sont passionnants et passionnés. Ils m’ont donné le goût d’accroître mes connaissances, mais surtout de partager mon savoir! C’est sans aucun doute beaucoup grâce à eux si aujourd’hui, c’est aussi mon rôle de sensibiliser et de donner le goût d’en apprendre toujours plus aux jeunes et moins jeunes ! »

Technicien en travaux pratiques

Technicien en travaux pratiques

sylvain_bouchard2

Sylvain Bouchard (2004)

Après avoir exploré d’autres domaines d’étude et avoir été sur le marché du travail, Sylvain a décidé de faire un retour aux études et de le faire dans un domaine qui le passionne : la biologie. Sylvain fait partie de la première cohorte finissante du cégep de Saint-Laurent. Dès qu’il a reçu son diplôme, il a été engagé comme technicien en travaux pratiques au sein de notre équipe. Étant bien enraciné dans la région de Montréal, il est heureux de faire partie du personnel du programme, puisque cela lui permet d’effectuer plusieurs activités en milieu naturel. Il apprécie particulièrement l’aspect social de son travail et le lien professionnel qui le lie aux étudiants et aux autres membres de l’équipe.

« Ce que j’ai apprécié le plus de mon passage comme étudiant au cégep de Saint-Laurent est l’esprit de famille qui existe entre les étudiants, les enseignants et les techniciens. »

Technicienne en andrologie

Technicienne en andrologie (procréation assistée)

marisa_snopek

Marisa Snopek (2011)

Marisa a d’abord travaillé pendant deux ans comme analyste en chimie de l’environnement. Aujourd’hui, elle travaille toujours en laboratoire dans une clinique de procréation assistée, où elle détermine le potentiel reproducteur de l’homme. Grâce à sa grande qualité de technicienne, elle n’a mis que deux ans à devenir technicienne senior et responsable du département d’andrologie. Elle aime de son travail la diversité des opérations et les manipulations, ainsi que l’autonomie qu’il lui permet. Elle apprécie surtout la résolution des problèmes et l’identification d’erreurs potentielles lorsque les expériences ne fonctionnent pas.

« La compétence et le dévouement des enseignants sont certainement les choses qui m’ont le plus marquées durant mes études au cégep de St-Laurent.»

Agronome

Agronome

valerie_premont

Valérie Prémont, MSc (2008)

Après l’obtention de son diplôme technique, Valérie s’est inscrite au baccalauréat en agronomie de l’Université Laval. Grâce à une entente DEC-BAC entre le cégep de Saint-Laurent et l’Université Laval, plusieurs cours de la technique lui ont été crédités, ce qui lui a permis d’obtenir son diplôme en trois ans plutôt que quatre ans. Valérie a ensuite entrepris des études au deuxième cycle à la maîtrise en sols et environnement (diplôme obtenu en 2015).

Elle travaille dans le domaine des produits horticoles destinés au marché domestique. Coordonnatrice des affaires réglementaires, Valérie monte les dossiers pour l’homologation des produits et participe au développement de nouveaux produits. Elle s’assure que les produits respectent la réglementation en vigueur, notamment en révisant les étiquettes des produits. De plus, elle est parfois appelée à rédiger des protocoles et à effectuer le suivi de certaines expériences.

« Même si je fais peu de travail en laboratoire, mes connaissances acquises en bioécologie me sont utiles pour comprendre et analyser les rapports que je reçois. »

En savoir plus

CompétencesPerspectives d'avenirCentre d'aideFAQ

Compétences

  • Analyser la fonction de travail.
  • Analyser la dynamique des composantes physiques d’un milieu naturel au regard des organismes qui s’y trouvent.
  • Utiliser les technologies numériques et informatiques dans le cadre de ses activités professionnelles.
  • Caractériser les composantes abiotiques d’un milieu naturel.
  • Effectuer des analyses en laboratoire.
  • Établir le portrait d’une situation à l’aide de données statistiques.
  • Communiquer des informations scientifiques.
  • Analyser les mécanismes de vie et d’adaptation des microorganismes au regard de leur milieu de vie.
  • Analyser les mécanismes de vie et d’adaptation des mycètes et des végétaux au regard de leur milieu de vie.
  • Analyser les mécanismes de vie et d’adaptation des animaux au regard de leur milieu de vie.
  • Effectuer des travaux de culture et d’entretien d’organismes.
  • Planifier les aspects techniques et logistiques associés à un projet de recherche.
  • Travailler en équipe.
  • Utiliser différents équipements de terrain.
  • Appliquer des mesures relatives à la santé et à la sécurité.
  • Appliquer des techniques de survie en milieu naturel.

Perspectives d'avenir

Milieux de travail

Un diplôme d’études collégiales en techniques de bioécologie offre des débouchés professionnels multiples que ce soit sur le terrain ou en laboratoire. Il donne accès à des milieux de travail diversifiés dont :

  • animaleries
  • centres d’interprétation ou de plein air, centres d’animation dans le secteur des sciences naturelles
  • centres de recherche (microbiologie, entomologie, biologie aquatique ou marine, etc.)
  • entreprises agroalimentaires
  • établissements scolaires (laboratoires d’enseignement)
  • firmes de consultants
  • laboratoires d’analyse
  • services ou organismes gouvernementaux dans le secteur de l’environnement.

Un intérêt pour la poursuite d’études universitaires?

Avec un diplôme d’études collégiales en techniques de bioécologie, il est aussi possible d’entreprendre des études universitaires. Plusieurs finissants du programme s’inscrivent à l’université en sciences biologiques, en microbiologie ou en environnement. Pour une liste plus complète et plus précise des programmes universitaires accessibles et de leurs préalables respectifs, consultez annuellement le Guide pratique des études universitaires au Québec publié par le SRAM de même que le registraire de chacune des universités qui vous intéressent.

Il est important de bien vérifier si des conditions particulières d’admission sont exigées. Le cégep de Saint-Laurent offre à ses étudiants et étudiantes des services-conseils en orientation, ainsi qu’en information scolaire et professionnelle.

Centre d'aide

Un centre d’aide offre aux étudiants et étudiantes un soutien pédagogique sous la forme de périodes quotidiennes de tutorat par les pairs ainsi que du tutorat spécialisé, par exemple en entomologie. De plus, des enseignants du programme sont disponibles pour aider les étudiants et étudiantes en difficulté. Le centre d’aide en bioécologie est situé au C-121.

FAQ

Est-il possible d’aller à l’université après l’obtention d’un DEC en Techniques en bioécologie?
En quoi consiste le stage de fin de programme?
Pendant la formation, quelles sont les sorties en milieu naturel?
Quelles sont les perspectives d’emploi après la diplomation?

Nous joindre

  • Barbara Augustin
  • Claudia Bastien
  • Séléna Bergeron
  • Isabelle Bernier
  • Marie-Claire Desjardins
  • Guillaume Dostie
  • Dominique Dufault
  • Lyne Duhaime
  • Lama El-Khoury
  • Jean-Martin Fréchette
  • Nancy Gagné
  • Marie-Josée Gauvin
  • Meggy Hervieux
  • Denis Lachance
  • Katryne Lachance
  • Claudine Lévesque
  • Brigitte Saucier

Information sur le programme

Lyne Duhaime
Coordonnatrice du programme
lduhaime@cegepsl.qc.ca

Denis Lachance
Coordonnateur du département
dlachance@cegepsl.qc.ca

Information sur les conditions d’admission

Liliane Delorme
admission@cegepsl.qc.ca

Étudiant d’un jour

Cliquez ici pour vous inscrire