Spécialisation en médiation culturelle

Dates Disponibles

Formation débutant le 16 septembre 2019
Préadmission

JYC.00 Médiation culturelle

DURÉE : 33 semaines (soirs et fins de semaine)  

NOMBRE D’HEURES : 330 heures 

Conditions d’admission

  • Être titulaire d’un diplôme d’études secondaires (DES), d’un diplôme d’études professionnelles (DEP) en lien avec ce programme ou détenir une formation jugée suffisante par le cégep (par exemple dans le domaine des arts ou de la culture, en loisirs, en sciences de l’éducation, en sciences sociales ou en communication);
  • Posséder au moins deux ans d’expérience dans le développement ou la gestion de projets artistiques ou culturels, dont la gestion d’événements;
  • Maîtriser les diverses étapes de développement d’un projet artistique ou culturel;
  • Réussir un test d’admission.

Liste des cours

391-11A-SL La profession de médiateur culturel 60
360-12A-SL Courants et expressions artistiques en médiation culturelle 60
391-21A-SL Animation et psychologie des groupes en médiation culturelle 60
391-22A-SL Développement et gestion de projet en médiation culturelle 60
391-31A-SL Projet synthèse en médiation culturelle 90

Qu’est-ce que la médiation culturelle?

La médiation culturelle consiste à favoriser les échanges et la rencontre entre les citoyens et les milieux culturels et artistiques. 

Présentation

Ce programme est destiné à des professionnels dont la fonction première est de faire le lien entre un public et un projet culturel ou artistique. Il s’adresse à des personnes déjà diplômées au collégial ou à l’université, dans une discipline ou un champ d’études pertinent tels que : domaine artistique ou culturel, sciences de l’éducation, sciences sociales, communication, loisirs.

Au cours de leur formation, les étudiants seront amenés à se spécialiser en médiation culturelle.
Précisons, qu’un médiateur culturel est un professionnel qui développe et met en œuvre une diversité de stratégies et d’outils visant à améliorer l’accessibilité aux productions culturelles ou à favoriser la participation et l’expression culturelles des citoyens.

Profil de l’intervenant

L’intervenant en médiation culturelle peut participer à la conception de projets de médiation, surtout lorsqu’il est spécialisé dans une discipline artistique.

Souvent gestionnaire de projets, il coordonne les ressources nécessaires, développe des partenariats et voit au bon déroulement des initiatives.

Sur le terrain, il fait le lien entre les artistes, les œuvres et les personnes participantes, les publics ou les citoyens; on parlera quelquefois ici du « médiateur animateur » qui réalise les activités de médiation.

On distingue principalement deux cas de figure dans le profil de l’intervenant en médiation culturelle :

  • Le professionnel-artiste qui effectue une intervention artistique intégrant la médiation, au sein d’une structure ou hors les murs. Dans le cas de créations partagées et de projets participatifs, il accompagne les personnes dans leur pratique et leur expression créative.
  • Le professionnel, non-artiste, de type facilitateur (guide, conférencier, concepteur/animateur d’atelier pédagogique, d’une activité de loisir ou de communication, d’un projet sociocommunautaire ou municipal) qui, quant à lui, réalise les activités de médiation culturelle au sein de projets reliés à l’accès et à la transmission : il vulgarise, explique et donne des clés pour mieux appréhender les œuvres et les productions.

Objectifs

Ce programme vise le développement de compétences spécialisées en médiation culturelle. L’objectif premier est de professionnaliser les compétences et développer l’employabilité par l’offre d’une formation qualifiante menant à un diplôme, permettant ainsi une reconnaissance formelle pour cette profession en émergence.

À ce propos, il est utile de rappeler que, sans reconnaissance formelle, la fonction de médiateur culturel est souvent occupée par des intervenants qui se forment directement par l’expérience sur le terrain, ce qui donne lieu à des pratiques variées qui ne permettent pas nécessairement de répondre aux besoins actuels des publics et des institutions culturels.

Le développement d’une formation professionnelle en médiation culturelle visant les travailleurs culturels, les artistes, les intervenants en loisir, les enseignants et les professionnels du secteur de l’éducation, les agents de développement au service des arts, de la culture et des loisirs de villes et municipalités et les travailleurs du secteur socio-communautaire, permet de diversifier et d’accroître les activités de sensibilisation auprès de la population, tout en offrant de nouvelles perspectives d’emploi pour les travailleurs de ces secteurs.

Durant le programme d’AEC de spécialisation en médiation culturelle, la personne répondant aux conditions d’admission pourra se spécialiser, entre autres, quant aux aspects suivants :

  • Analyser la fonction de travail en médiation culturelle, au Québec et à l’international;
  • Comprendre les structures du système culturel québécois et la politique culturelle;
  • Se familiariser davantage avec les principaux courants artistiques dans une perspective socio-historique;
  • Reconnaître les particularités de la scène culturelle et artistique contemporaine;
  • Distinguer les diverses approches d’intervention à appliquer en médiation culturelle selon la discipline artistique qui est concernée par l’intervention : arts vivants ou de la scène, arts plastiques ou visuels, arts médiatiques;
  • Identifier des stratégies de communication et des techniques d’animation en situation de médiation culturelle;
  • Appliquer le processus de développement et de gestion de projet en médiation culturelle;
  • Intégrer les compétences acquises durant le programme dans le contexte d’un projet où il faudra appliquer le processus de médiation culturelle par rapport à sa discipline ou son champ de spécialisation.

Perspectives d’avenir

Cette spécialisation en médiation culturelle pourra être appliquée par les diplômés dans divers contextes et milieux :

  • Les arts : arts vivants ou arts de la scène, arts plastiques ou visuels, arts médiatiques;
  • Le secteur culturel;
  • Le domaine des loisirs;
  • Le milieu de l’éducation;
  • Le secteur municipal;
  • Le milieu sociocommunautaire.

Les diplômés pourront mettre à contribution cette spécialisation dans divers postes, en fonction de leur formation et de leur expérience antérieure.

Voici quelques postes au sein desquels la spécialisation en médiation culturelle pourra être appliquée :

  • Médiateur culturel;
  • Intervenant en médiation culturelle;
  • Agent(e) de développement (au service des loisirs des villes et municipalités);
  • Chargé(e) de projets éducatifs et culturels;
  • Coordonnateur /coordonnatrice à l’animation culturelle;
  • Directeur / directrice des communications, de la communauté et de l’éducation;
  • Directeur / directrice de la médiation culturelle et éducative;
  • Responsable de l’animation et des loisirs;
  • Responsable des publics;
  • Responsable de la médiation culturelle et de la diffusion jeune public.

Horaire et coûts

Ce programme est offert à temps partiel les soirs et fins de semaine (à l’occasion).

Programme ouvert à tous

  • Frais d’ouverture de dossier : 30 $ (non remboursable)
  • Frais de session: À déterminer (environ 250$)
  • Frais de matériel : À confirmer

Programme financé par Emploi-Québec

Si vous êtes un candidat référé par Emploi-Québec, vous n’avez aucuns frais à débourser. Vous devez toutefois vous inscrire via notre site et vous présenter à la rencontre d’information organisée par Emploi-Québec. Veuillez noter que vous pouvez vous inscrire à cette rencontre uniquement lorsque celle-ci est à l’horaire.