Frédérique Bernier

Français

Frédérique Bernier enseigne au Département de littérature depuis 2009. Après des études de philosophie, elle a complété une maîtrise sur les essais de Jacques Brault (Université de Montréal) et un doctorat sur l’imaginaire de l’ascèse chez Saint-Denys Garneau et Samuel Beckett (Université McGill). Elle a également travaillé sur le fantasme d’auto-engendrement esthétique (des romantiques à David Bowie) et a longtemps fait partie du comité de rédaction des cahiers littéraires Contre-jour. Ce qui l’attache à la littérature, c’est qu’elle permet de se perdre, de se débarrasser des limites étroites du moi, de s’abîmer dans l’anonyme qui ouvre sur le plus intime et sur l’humain. Est-ce que ça s’enseigne, ça ?  Elle aimerait en faire le pari. Citation préférée : J’ai l’air de parler, ce n’est pas moi, de moi, ce n’est pas de moi […], c’est à propos de cela qu’il faut parler, avec cette voix qui n’est pas la mienne Samuel Beckett, L’innommable, 1953