Marie Josée Lamontagne

Cinéma

514 747-6521, poste 8111
«Je ne veux parler que de cinéma, pourquoi parler d’autre chose? Avec le cinéma on parle de tout, on arrive à tout.» – Jean-Luc Godard, réalisateur
Ainsi pourrait se résumer sa philosophie de la vie. L’amour du cinéma commence souvent très jeune. On voit un film qui nous a marqué dans notre enfance, puis ça nous suit tout au long de notre vie.Pour elle, c’était « La machine à voyager dans le temps » de George Pal (1960) et la « Planète des singes » de Schaffner. Ça l’a bouleversé étant enfant et elle avait dès lors le cinéma de science-fiction tatoué sur le cœur. Ça a ouvert des portes dans son esprit : l’évolution de l’homme, ses peurs profondes, son rapport à l’Autre et à l’environnement. Elle a fait ses premiers travaux sur le genre au secondaire, puis au collégial et à l’université. Elle voulait aller au bout de ces questions, et pas seulement dans ses cours de cinéma, mais aussi dans ses travaux de philosophie, de littérature et d’histoire, au grand dam sans doute de ses professeurs qui ne partageaient pas tous cette passion pour le genre. Mais elle ne voulait pas parler d’autre chose. Cette passion du septième art l’a suivie et elle l’a poursuivie à son tour tout au long de sa vie.Marie-Josée a eu un parcours est assez éclectique : elle a eu l’occasion d’enseigner le cinéma dans un autre cégep, mais aussi de toucher à l’aspect plus pratique du milieu en occupant, entre autres, divers postes en production sur des plateaux de tournage, autant professionnels qu’indépendants. Son but est d’initier les étudiants et étudiantes au cinéma, à sa dimension pratique et théorique. Mais surtout, elle souhaite leur transmettre la passion d’un art qui rejoint tous les arts.