Politiques et règlements de l’AECSL

Qu’est-ce que l’AECSL?

 

Connaissez-vous l’Association étudiante du cégep de Saint-Laurent ? Elle existe pour que, collectivement, nous puissions défendre nos droits. Que ce soit sur le plan pédagogique ou sur celui des rapports avec l’administration ou les gouvernements, l’AECSL est notre outil mis à la disposition de toutes et de tous pour que nous l’utilisions de façon démocratique et solidaire.

L’AECSL est une association étudiante. Elle fonctionne un peu comme un syndicat de travailleurs et de travailleuses en ce sens qu’elle est vouée à la défense des droits étudiants, tant au niveau local (vis-à-vis de l’administration, par exemple) qu’au niveau provincial et national (vis-à-vis du gouvernement, en revendiquant la gratuité scolaire, par exemple). Chaque étudiant et étudiante paie une cotisation à l’Association étudiante, qui encourage chaque membre à y prendre part bien activement.

L’assemblée générale est l’instance suprême de l’Association étudiante : c’est là que toutes les décisions majeures sont prises. Chaque étudiante et étudiant y a droit de parole, droit de proposition et de vote. Contrairement au système soi-disant démocratique qui prévaut dans la société et où le pouvoir de la population se limite à voter une fois tous les quatre ans, les assemblées générales sont organisées de manière à nous permettre de reprendre le contrôle sur notre milieu par un système de démocratie directe.

Il n’y a pas que les assemblées générales pour s’impliquer dans les luttes et les activités de l’AECSL. Il y a aussi un comité de mobilisation (qui prépare et mobilise pour les assemblées générales, pour des activités dans le Cégep, pour des manifestations) ainsi qu’un conseil exécutif composé de sept sous-comités différents dont vous trouverez la description à la page suivante. Le Conseil exécutif applique les mandats qui ont été votés en assemblée générale et coordonne le fonctionnement quotidien de l’Association. Chaque membre peut s’impliquer dans les comités ; il suffit de se faire élire en assemblée générale.

Le Cégep existe pour ses étudiantes et ses étudiantes, et non le contraire!

L’AECSL défend vos droits face à toute figure d’autorité et s’inscrit dans le syndicalisme de combat. Passez au SIAM!

Sigles et définitions

  • AECSL: Association étudiante du cégep de Saint-Laurent
  • AG : Assemblée générale
  • CA: Conseil d’administration du Cégep
  • CCA: Comité Collège-Association
  • CE: Commission des études du Cégep
  • CE : Comité exécutif du Cégep
  • CRSL: Radio étudiante
  • Décorum: Mot latin signifiant «retour à l’ordre» souvent employé lors des AG quand une discussion devient trop véhémente
  • Instance (décisionnelle) : Groupe de personnes qui détient un pouvoir de décision
  • MORS: Modules, organismes, regroupements et services
  • P-V: Procès-verbal – un résumé d’une réunion
  • Quorum: Indique que le nombre minimal obligatoire de personnes présentes à une réunion est respectée. Faute de quorum, la réunion est annulée.
  • SAE: Services aux étudiants et aux étudiantes
  • Sainte-Catherine: Corridor au sein duquel se trouvent la plupart des modules d’activités de l’Association étudiante.
  • TC: Table de concertation

Le fonctionnement de l’AECSL

L’AECSL fonctionne dans le cadre de ses Règlements généraux et leurs annexes, disponibles au local A-044, le SIAM. Ces règlements peuvent être modifiés par l’AG à la demande des membres avant la dernière semaine d’avril de chaque année. Toute instance (AG, TC, etc.) est régie par le Code de procédures de l’AECSL. De plus, l’AECSL signe depuis plus de trente ans une « convention collective » avec le Collège qui établit les droits et les obligations de l’Association envers le Collège et vice-versa. Les présentes ententes Collège-Association ont été signées le 24 novembre 2004. Il s’agit de deux ententes : l’Entente relative à la reconnaissance et aux prérogatives de l’Association étudiante et l’Entente sur les services commerciaux.

1. Les membres de l’AECSL

Toutes les personnes inscrites au cégep de Saint-Laurent ayant payé leur cotisation étudiante sont membres de l’AECSL. En tant que membres, elles bénéficient des droits, des privilèges et des responsabilités qui leur sont accordés par les règlements généraux de l’Association et les ententes Collège-Association. À titre d’exemple, mentionnons le droit de se regrouper dans un MORS ou tout autre comité de l’AECSL, de s’impliquer dans le fonctionnement de l’Association et dans ses diverses instances (AG, TC et Conseil exécutif de l’AECSL).

2. Assemblée générale (AG)

L’AG est le pouvoir décisionnel souverain de l’AECSL qui regroupe l’ensemble des membres sur un pied d’égalité et qui leur offre la possibilité de faire valoir leur point de vue sur les sujets prévus à l’ordre du jour. L’AG se déroule durant les périodes de libération, soit les mercredis de 12 h à 14 h et les vendredis de 11 h à 12 h 30. Notez que quiconque désire faire mettre un sujet à l’ordre du jour d’une assemblée peut soit venir au SIAM (A-044) ou à l’exécutif (A-043) pour en faire part, soit proposer d’ajouter ce point à l’ordre du jour en début d’assemblée.

3. Table de concertation (TC)

Sachez simplement que la TC est l’organisme responsable de la gestion administrative de l’AECSL : elle voit à la bonne gestion de ses locaux, de ses biens matériels et de ses budgets. Toute personne représentant un MORS y a le droit de proposition et de vote, et tout membre ou toute membre qui le désire peut y prendre la parole. La TC se déroule durant les périodes de libération du mercredi et du vendredi midi.

4. Reconnaissance de MORS

Par MORS, on entend « Modules, organismes, regroupements et services » : ce terme désigne l’ensemble des activités, comités et services financés par l’Association et gérés par ses membres. Sachez que tout groupe de membres qui le désire peut demander à l’Association d’être reconnu officiellement comme MORS et obtenir, par le fait même, un budget pour ses activités et/ou un local (s’il y en a de disponible !). Pour être reconnu, les membres en question doivent remplir une demande de reconnaissance de MORS, précisant ses buts et objectifs ainsi que sa structure interne (représentant à la TC, responsables à l’information, à la trésorerie, etc.). Cette demande est disponible sur demande au SIAM (A-044) et peut se faire à tout moment de la session.

5. Comité budget

Ce comité formé de huit personnes a pour mandat d’examiner les demandes de reconnaissance des MORS et de recommander à la TC l’attribution des reconnaissances, des locaux et des budgets aux MORS. Ces personnes sont : le ou la responsable de la comptabilité de l’AECSL, une personne du Service d’animation socioculturelle du Cégep, le ou la secrétaire à la trésorerie (ou toute autre personne désignée par le Comité trésorerie de l’Exécutif) et cinq membres nommés, pour un mandat d’un an, par la TC. Le comité se réunit au début de l’année pour évaluer les demandes budgétaires des MORS et préparer la ventilation budgétaire (répartition des budgets), qu’il proposera ensuite à la deuxième TC de la session d’automne. Par la suite, le comité se réunit au besoin, lorsqu’une demande d’argent lui est acheminée.

6. Comités

Pour les aider dans leurs tâches et responsabilités, l’AG, la TC et le Conseil exécutif de l’AECSL peuvent former divers comités dont ils détermineront les mandats, la composition et la durée des travaux. Ces comités peuvent être ouverts (tous les membres peuvent y participer) ou fermés (seules les personnes nommées par l’instance qui crée le comité sont en droit d’y siéger), et ils doivent déposer un rapport à l’instance qui les a créés.

7. Comité mobilisation

Le Comité mobilisation est ouvert à tous et à toutes. Il sert à diffuser et à organiser les informations sur les luttes internes et externes. Il se réunit habituellement les vendredis à 16 h 30 dans la grande salle.

8. Comité féministe

Espace de discussion ouvert aux femmes et aux personnes non-binaires qui militent afin d’informer et de sensibiliser les étudiantes et les étudiants du Cégep dans un objectif de lutte au patriarcat et de non-domination. Les réunions du comité se tiennent en non-mixité.

9. Locaux de l’Association

Les ententes Collège-Association attribuent à l’AECSL la responsabilité exclusive d’un certain nombre de locaux pour ses activités et services, et la gestion des clés de ces locaux. Pour en savoir plus, venez consulter les ententes et la politique de prêts de clés de l’AECSL au SIAM (A-044).

10. Biens matériels de l’AECSL

Les biens matériels (meubles, livres, papeterie…) qui sont dans les locaux de l’AECSL lui appartiennent. Chaque MORS doit remettre annuellement un inventaire des biens matériels de l’AECSL en sa possession.

11. La féminisation et la neutralisation

À Saint-Lau, il y a des étudiants, des étudiantes et aussi des personnes qui étudient!

À l’écrit

Si la féminisation ou la neutralisation des termes est appliquée, c’est dans le but de tourner le dos aux règles grammaticales qui nous sont enseignées dès la petite école, selon lesquelles le masculin l’emporte sur le féminin. Ces mesures permettent de faire en sorte que les personnes qui ne s’identifient pas au genre masculin se sentent concernées lorsque l’on s’adresse à un groupe mixte. Vous remarquerez donc que dans tous les documents produits par l’Association étudiante ainsi que dans un nombre croissant de publications du Cégep, les propos sont féminisés.

À l’oral

Féminiser ou neutraliser ses propos à l’oral peut sembler alourdir le discours, surtout lorsque cette pratique est nouvelle. Toutefois, rappelons-nous que c’est par souci d’égalité que ces mesures ont été adoptées et mises en pratique par l’AECSL. Rassurez-vous, après un certain temps et un peu de pratique, féminiser devient une habitude et les barrières de langage tombent.

Truc pratique : Lorsque la féminisation ne change pas la prononciation des mots, il n’est pas nécessaire de dédoubler les qualificatifs, participes passés ou noms qui s’accordent. Ainsi, on dira « professeur.es » et non «professeurs et professeures» puisque, à l’oral, la terminaison est la même. Dans les instances de l’AECSL, un.e gardien.ne du senti peut être élu.e afin, entre autres, de rappeler aux personnes prenant la parole de féminiser.

Neutraliser

Il ne faut pas oublier que certaines personnes ne s’identifient pas aux théories binaires du genre. Afin d’assurer une inclusivité optimale dans nos paroles, l’utilisation de termes neutres est recommandée. Voilà pourquoi l’emploi de l’appellation « population étudiante » est suggérée lorsque l’on veut évoquer toutes les personnes qui étudient au cégep, par exemple. Opter pour la neutralisation a l’avantage de réduire la lourdeur grammaticale que la féminisation peut entraîner et est une bonne façon d’étoffer le palmarès de notre vocabulaire!

En somme

Féminiser et neutraliser sont deux façons d’assurer l’inclusion de tous et de toutes les membres au sein d’un même groupe. En féminisant et en neutralisant, nous apportons un soutien essentiel à la lutte pour l’émancipation des personnes que nos habitudes langagières et la grammaire tendent à oublier ou à rendre invisibles. Il s’agit d’une pratique féministe quotidienne qui fait toute la différence!

Structure de l’Association étudiante du cégep de Saint-Laurent

Conseil exécutif
C’est l’Exécutif qui exécute les mandats votés en AG et en TC. Il doit s’assurer que les ententes Collège-Association ainsi que les règlements généraux sont respectés. Il voit aussi, avec l’aide du Comité budget, à la gestion financière et matérielle des cotisations et des biens de l’AECSL.

Le Conseil exécutif est composé de 7 comités élus en AG. Toute membre ou tout membre peut se présenter aux élections de l’Exécutif. De plus, toute membre ou tout membre peut assister, en tant qu’observateur, aux réunions de l’Exécutif. Il est important de noter que le travail de ce conseil se fait à titre bénévole. Finalement, le Conseil exécutif est l’organe qui représente le corps étudiant du cégep de Saint-Laurent à l’intérieur du Cégep ainsi qu’auprès des instances extérieures au Cégep.

Comité interne
Premier mandataire de l’AECSL, il siège d’office au CCA. Il s’assure de la liaison entre l’administration, l’Association étudiante et les différents syndicats du Cégep. Il s’assure aussi des sanctions et des tutelles concernant les MORS. Comité externe Il est le porte-parole officiel de l’AECSL à l’extérieur du Cégep (médias, autres associations étudiantes, syndicats et groupes communautaires ou politiques). Il est le délégué officiel de l’AECSL aux réunions extérieures. Il émet aussi tous les communiqués officiels du Cégep.
Comité externe
Il est le porte-parole officiel de l’AECSL à l’extérieur du Cégep (médias, autres associations étudiantes, syndicats et groupes communautaires ou politiques). Il est le délégué officiel de l’AECSL aux réunions extérieures. Il émet aussi tous les communiqués officiels du Cégep.
Comité pédagogie
Il siège d’office à la Commission des études. C’est lui qui reçoit les griefs des étudiants et des étudiantes et voit à leur résolution. Il veille à ce que les plans de cours ne soient pas discriminatoires. Finalement, il voit à l’amélioration de la qualité de l’éducation dans son milieu.
Comité information
Il assure le suivi de la politique d’affichage de l’AECSL. Il informe le corps étudiant de tout ce qui se passe au sein de l’AECSL par les médias internes (radio étudiante CRSL et le journal étudiant). Il est responsable de la publication du journal d’information de l’AECSL.
Comité trésorerie
Il siège d’office sur le Comité budget de l’AECSL. Il doit s’assurer que la ventilation budgétaire adoptée en TC soit respectée par tous les MORS. Il doit aussi assurer la production d’un bilan financier de l’année ainsi que la bonne gestion des biens matériels et des services commerciaux de l’AECSL.
Comité vie étudiante
Il siège sur le Comité socioculturel ainsi que sur le Comité agenda et anime la Table de concertation. Il s’assure que chaque MORS produit un bilan de ses activités et il fait le lien entre ceux-ci et l’Association étudiante.
Comité action et sensibilisation
Il participe activement aux réunions du Comité de mobilisation. Si le Comité de mobilisation n’existe pas, il a la responsabilité de le créer. Il a la responsabilité de promouvoir les revendications et le plan d’action votés par l’AECSL.

Où vont les droits payés par les étudiantes et les étudiants en début de session ?

Comment et par qui sont-ils gérés ?

Pour un étudiant ou une étudiante à temps plein:

  • Droits d’inscription (gérés par le Cégep): 20$ / session
  • Droits afférents (gérés par le Cégep): 25$ / session
  • Droits de toute autre nature (gérés conjointement entre le Cégep et l’AECSL): 79$ / session
  • Cotisation étudiante (gérée par l’AECSL): 20,50$ / session

Pour un étudiant ou une étudiante à temps partiel:

  • Droits d’inscription (gérés par le Cégep): 5$ / cours
  • Droits afférents (gérés par le Cégep): 6$ / cours
  • Droits de toute autre nature (gérés conjointement entre le Cégep et l’AECSL): 17,50$ / cours
  • Cotisation étudiante (gérée par l’AECSL): 5$ / cours

Pour savoir comment les budgets sont répartis entre les divers MORS, vous pouvez demander une copie de la ventilation budgétaire au SIAM et la rubrique « Ventilation des droits de toute autre nature ».

Les revenus de l’AECSL

La cotisation étudiante, le café étudiant, la Librairie Laurentienne, les activités d’autofinancement. Notez bien que les services de l’AECSL mentionnés ci-haut s’autofinancent de façon générale. Leur mission est d’offrir des services de qualité au meilleur coût possible. Bref, ils ne sont pas à caractère lucratif, tout le contraire…

Les dépenses de L’AECSL

Les activités courantes de l’Association étudiante, le fond de grève, les frais légaux, les salaires de ses employés, les vérificateurs comptables. Votre Association étudiante emploie plus d’une vingtaine de membres au café étudiant, à la Librairie Laurentienne et au SIAM, en plus d’une personne assignée à un poste permanent, soit celui lié à la comptabilité. De plus, elle a un chiffre d’affaires de près de 1 million de dollars par année, ce qui en fait l’une des associations étudiantes les plus solides financièrement au Québec. Pour en savoir plus, vous adresser au SIAM (local A-044).

Les services

Okafhé étudiant
Local A-002 et E-020

Pâtisseries à partir de farine biologique, sandwiches et salades maison, café certifié et rafraîchissements vous attendent dans nos locaux des pavillons A et E. Le café étudiant est le premier endroit où la totalité du café infusé porte le sceau de certification « Approuvé par le Petit Producteur ». En plus d’être biologique et équitable, cette certification assure un prix juste pour les producteurs qui fixent eux-mêmes le prix du produit vendu chez nous.

Le café est un service de l’AECSL géré par des membres de votre association qui se donne pour mission de vous offrir fraîcheur et qualité au plus petit coût possible. Le café encourage aussi les talents artistiques du Cégep en organisant des expositions et des spectacles. On vous attend !

Librairie Laurentienne
Local A-069

La Librairie Laurentienne est un service de l’AECSL. Gérée par les étudiants et les étudiantes pour les étudiantes et les étudiants, la librairie a une méthode de fonctionnement où toutes les personnes employées décident ensemble comment faire marcher la librairie et ce qu’elle devrait représenter pour le corps étudiant. Les produits vendus à la Librairie Laurentienne sont de 10 à 25 % moins cher que dans les librairies traditionnelles. Nous avons tout le matériel requis pour vos cours : romans, manuels, notes de cours, papeterie et service de reprographie. De plus, la Librairie offre un service de consignation de livres usagés où vous pouvez venir mettre en vente vos romans et manuels scolaires. En plus de favoriser l’entraide entre membres du corps étudiant, il est la façon écoresponsable de se procurer plusieurs titres sous un même toit! L’équipe des libraires vous attend avec plaisir et bonne humeur au fond du hall d’entrée!

Le SIAM
Local A-044

Le SIAM – communément appelé le « local du téléphone gratuit » – est le secrétariat d’information, d’archives et de messagerie de l’AECSL. En plus du téléphone, du télécopieur et du service de prêt de clés pour les MORS, on trouve au SIAM un centre de documentation contenant des milliers de documents portant sur les luttes étudiantes et les luttes sociales, sur l’histoire de notre association, ses revendications et ses luttes. Le SIAM accueille aussi une bibliothèque contenant des journaux, des revues, des brochures et des livres que l’on peut emprunter. Il est aussi possible d’y faire des prêts de sarraus, d’akis, de frisbees ou de jeux d’échecs avec une carte étudiante. Le SIAM est le quartier général de la solidarité étudiante. Vous pouvez vous y rendre si vous avez des questions sur vos droits, dans le cadre d’un cours ou dans tout autre cadre. C’est également le lieu de travail des quatre siamois et siamoises (secrétaire générale ou général, documentaliste, archiviste et adjoint ou adjointe à l’Exécutif) avec qui vous pouvez jaser en tout temps des prochaines réunions des comités de l’AECSL (le Comité mobilisation, le Conseil exécutif, etc.), de politique, d’enjeux sociaux ou de tout autre sujet. Bienvenue à toutes et à tous!

Vous avez des droits pédagogiques!

Le plan de cours

C’est une sorte de contrat que l’enseignant ou l’enseignante établit avec la classe et qui est négociable. Un exemplaire du plan de cours doit être remis à la classe au plus tard lors du deuxième cours. Le plan de cours doit prévoir, par exemple, les modalités d’évaluation, la fréquence des tests, des examens et des travaux, leur pondération (pourcentage de la note finale), le moment et la durée des évaluations, les exigences de correction concernant le français écrit, etc. L’enseignant ou l’enseignante doit informer la classe dans un délai raisonnable des modifications qu’il ou elle voudrait apporter au plan de cours initialement remis.

Les tests, les examens et les travaux

L’enseignant ou l’enseignante doit faire connaître chacun des résultats dans un délai raisonnable, soit dix jours ouvrables, à moins d’indication contraire explicite dans le plan de cours. Un examen non prévu dans le plan de cours ne peut être soumis à quiconque.

Révision de notes

Vous avez le droit de demander à votre enseignant ou votre enseignante une révision de l’évaluation d’un travail ou d’un contrôle en cours de session. Dans le cas où vous ne croyez pas qu’un travail a été évalué à sa juste valeur, vous n’avez qu’à vous adresser à votre enseignant ou votre enseignante ou au Comité pédagogie de l’AECSL.

Pour faire une révision de la note finale accordée pour un cours

Vous devez absolument conserver tous les travaux et examens qui auront été remis par l’enseignant ou l’enseignante (toujours et en tout temps). Vous devez faire votre demande par écrit en indiquant les raisons qui justifient la demande de révision de note. Votre demande doit être présentée au Registrariat (A-135) au plus tard six jours ouvrables avant le premier jour officiel de la session qui suit celle pour laquelle une révision est demandée.* Une personne-ressource peut vous accompagner (l’AECSL peut vous aider dans cette démarche). Toute personne qui le désire peut demander à être entendue par le Comité de révision. Cette demande doit être faite lors du dépôt de la demande de révision de note. Un comité de révision de note est formé par le département concerné et rendra son verdict et sa décision de maintenir, d’augmenter (eh oui ! c’est possible !) ou de diminuer la note contestée. Le verdict du comité est final.

* Si vous étudiez en vue d’obtenir une attestation d’études collégiales (AEC), vous devez présenter votre demande à la Direction de la formation continue (B-135) au plus tard sept jours après la fin de l’étape.

Griefs

Les évaluations doivent respecter les modalités prévues dans le plan de cours. L’enseignant ou l’enseignante n’a pas le droit de dévaluer vos notes parce que vous faites valoir vos droits. Comme étudiante ou comme étudiant, vous avez le droit d’étudier dans des conditions favorables. Bien que le Cégep soit tributaire de l’argent qu’il reçoit du ministère de l’Éducation, il doit observer des règlements et aussi accepter la dissidence. Si vous croyez que vos droits ont été bafoués par la Direction, n’hésitez pas à acheminer un grief à l’attention du Comité exécutif de votre association. En bref, vous avez des droits. Vous avez le droit de ne pas être d’accord avec votre enseignant ou votre enseignante, vous avez le droit de vous exprimer et de travailler dans le sens d’une meilleure éducation. Vous avez le droit au respect, et d’étudier et de vivre au Cégep dans des conditions acceptables. Pour de plus amples informations sur vos droits et responsabilités, venez consulter les règlements prévus à cet effet au SIAM ou auprès du Comité exécutif. Nous pourrons vous informer des recours possibles.

Une vie étudiante active

Le Collège et l’Association étudiante interviennent conjointement de façon régulière pour offrir des activités et mettre des services à la disposition du corps étudiant. Ainsi, durant votre séjour au Collège, vous aurez l’occasion de participer à ce qu’il est convenu d’appeler la « vie étudiante ». Cette vie étudiante devient manifeste grâce à la participation étudiante, et grâce à l’intérêt et au dynamisme démontrés par chaque personne à l’intérieur de son groupe. La vie étudiante au Collège est coordonnée par le Service d’animation socioculturelle, par le Service des sports et par l’animateur de vie spirituelle.

De plus, au cégep de Saint-Laurent, les liens entre le Collège et l’Association étudiante sont clairement définis et régis par les ententes Collège-Association. Les personnes représentant le corps étudiant sont appelées, par le biais du Comité Collège- Association, à échanger des points de vue avec la direction du Collège sur les multiples réalités de la vie étudiante devant faire l’objet d’accommodements. Par ailleurs, les droits de toute autre nature perçus auprès de chaque personne inscrite au Collège lui sont retournés de diverses façons, et il incombe au Collège et à l’Association étudiante d’en déterminer ensemble l’utilisation.

Enfin, prenez bien soin de consulter la gamme des activités qui vous sont proposées. Votre participation à l’une ou à l’autre pourrait faire de votre passage au cégep de Saint-Laurent une période heureuse tout en contribuant à la réussite de votre vie et de vos études. Ouvrez grands vos yeux et vos oreilles : il existe au Collège une activité ou une cause sur mesure pour vous.

Animation socioculturelle

Une équipe d’animation dynamique assure l’encadrement et la supervision nécessaires à la mise sur pied d’activités et de projets socioculturels qui vous sont destinés, qu’il s’agisse, pour vous, de vous détendre, d’enrichir votre formation, de faire l’apprentissage de la vie en groupe, d’échanger avec des gens de profils culturels, sociaux et ethniques variés ou, enfin, de découvrir et d’exprimer des valeurs individuelles ou collectives.

L’équipe d’animation travaille en étroite collaboration avec l’Association étudiante ainsi qu’avec les modules, organismes et regroupements.

Au cégep de Saint-Laurent, les activités et les projets se déroulent dans un contexte particulier puisque vous en assumez l’entière responsabilité et en assurez, avec le soutien de l’équipe d’animation, bien sûr, la réalisation en cours d’année.

Le Service d’animation socioculturelle est membre du Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec (RIASQ). Notre adhésion permet à plusieurs étudiantes et étudiants de participer à des événements culturels intercollégiaux.

Animation interculturelle

Le Service d’animation initie et coordonne des activités interculturelles aux formules variées : vidéo, table ronde, débat public, concours littéraire, théâtre, spectacle, exposition, voyage culturel, etc. Les thèmes abordés sont aussi diversifiés que les formules utilisées : les valeurs des jeunes toutes cultures confondues, l’identité culturelle, les préjugés et le racisme, la culture québécoise, les conflits intergénérationnels, la politique d’immigration, etc.

Au fil des ans, on a proposé au corps étudiant et au personnel des objectifs à poursuivre dans l’approche interculturelle : favoriser la pleine participation de la population étudiante de toutes origines à la vie collective par la promotion de projets communs (scolaires et parascolaires); développer le sentiment d’appartenance à la société québécoise par la sensibilisation à la culture québécoise, dans toutes ses dimensions; enrayer l’indifférence et les préjugés par la sensibilisation au racisme, à l’immigration, à l’intégration et au choc migratoire. Toutes les personnes qui ont des suggestions pour atteindre ces objectifs peuvent s’adresser à la conseillère à la vie interculturelle qui est aussi conseillère à la vie étudiante.

Animation de vie spirituelle et environnement

Une personne-ressource accompagne les étudiants dans la recherche des valeurs et des attitudes qui sont signifiantes pour eux. Les activités proposées partent le plus souvent d’initiatives de personnes qui désirent mener avec d’autres et plus loin leurs questionnements : regard critique sur la réalité sociale, implications militantes, stage au Pérou pour les personnes étudiant dans des disciplines artistiques, stage en milieu autochtone, semaines thématiques sur la mondialisation ou sur l’environnement, groupe écolo, voyages écologiques en région (déforestation, mégaporcheries, barrages, éoliennes…), fins de semaine axées sur l’intériorité… L’animateur se rend aussi disponible pour rencontrer ceux et celles qui vivent des difficultés personnelles (relation d’aide) ou qui s’interrogent sur le sens que prend leur vie dans une attitude de non-jugement et dans un dialogue respectueux des choix spirituels et religieux.

Reconnaissance de l’engagement étudiant

La Mention sur le bulletin

Ce programme vient reconnaître de manière officielle l’engagement étudiant par une mention sur le bulletin. L’implication doit se définir par des activités hors programme, soit à l’intérieur de l’établissement d’enseignement, soit dans la communauté, soit encore au niveau international. Plus précisément, cette mention reconnait les habiletés complémentaires acquises dans les domaines d’implication suivants:

  • social et communautaire
  • entrepreneurial
  • scientifique
  • scolaire
  • politique
  • sportif
  • culturel et artistique

Critères de participation :

L’engagement doit s’échelonner sur une période d’au minimum 60 heures durant l’année. L’étudiante ou l’étudiant doit être considéré à temps plein et avoir réalisé ces activités de façon bénévole. De plus, il ou elle doit atteindre les seuils de réussite scolaire fixés par le Cégep.

Pourquoi une mention sur mon bulletin scolaire?

Afin de reconnaître officiellement ce qui vous distingue, afin d’enrichir votre candidature auprès d’un employeur ou auprès d’une institution d’enseignement supérieur.

En savoir plus

Les instances du Cégep avec représentation étudiante

Au Cégep, la participation est possible tant dans les diverses activités socioculturelles et sportives que dans les instances consultatives et décisionnelles du Cégep, tels le Conseil d’administration, la Commission des études et le Comité Collège-Association. Voici en quelques mots une description de ces lieux où l’étudiant ou l’étudiante participe aux décisions de l’institution.

Le Conseil d’administration (CA)

Instance supérieure qui définit les grandes orientations, les politiques d’administration et de développement du Collège. Deux personnes étudiant au Cégep, inscrites à temps plein, l’une provenant du secteur préuniversitaire et l’autre du secteur technique, y représentent l’ensemble du corps étudiant. Elles sont désignées par l’Association étudiante conformément à l’article 32 de la loi sur l’accréditation et le financement des associations étudiantes.

La Commission des études (CE)

Deux étudiants ou étudiantes représentent respectivement les programmes préuniversitaire et technique à titre de membres étudiants à la Commission des études. C’est lors des réunions de la CE que ces personnes peuvent se prononcer sur les aspects importants des programmes d’études et des apprentissages. La Commission des études donne son avis au Conseil d’administration sur l’organisation et le développement de l’enseignement.

Comité Collège-Association (CCA)

Comité permanent de rencontres, d’échanges et d’ententes entre le Collège et l’Association étudiante, il est composé de trois personnes représentant le corps étudiant et nommées par l’Association étudiante, et trois représentantes ou représentants du Collège nommés par la direction générale. La directrice des Services aux étudiants et le ou la secrétaire à l’interne de l’Association étudiante siègent d’office à ce comité.

Les ententes Collège-Association étudiante

Le 24 novembre 2004, le Collège et l’Association étudiante signaient deux ententes : l’Entente relative à la reconnaissance et aux prérogatives de l’Association étudiante et l’Entente sur les services commerciaux. Vous pouvez obtenir, sur demande, une copie de ces ententes auprès de la direction des Services aux étudiants ou à l’Association étudiante.